Points à contrôler sur une voiture sans permis d’occasion

Controle sur une voiture sans permis d’occasion

Avant d’acheter une voiture sans permis, nous vous conseillons de bien prendre note des différents elements ci dessous afin de ne pas faire d’erreur lors de l’acquisition de votre futur voiturette.

Contrôler l’origine et l’historique du véhicule sans permis

Chaque voiture sans permis d’occasion a une histoire, et celle-ci peut en dire long sur son état actuel. Par exemple, un véhicule qui a principalement roulé en ville risque d’être beaucoup plus usé qu’un véhicule avec le même kilométrage effectué exclusivement sur autoroute, ou les différents organes sont beaucoup moins sollicités (embrayage, boite de vitesse, freins, …).

L’origine du véhicule joue également. Un ancien véhicule de location courte durée, s’il présente l’avantage d’être généralement bien entretenu, a été conduit par de nombreux conducteurs. Ce qui peut entrainer une usure accrue des organes mécaniques. Il est donc important d’être vigilant sur l’état de l’embrayage, des freins, de la boite de vitesse, … Il en est de même pour les anciennes auto-écoles, qui subissent les “erreurs” des apprentis constructeurs, et qui s’usent en général de façon prématurée. Un véhicule qui a connu de multiples propriétaires devra également être inspecté et essayé de façon minutieuse.

Vérifier que l’entretien du véhicule a été fait correctement

De la même façon, l’entretien du véhicule est primordial pour sa longévité et sa fiabilité. Il est donc essentiel de vérifier que celui-ci a été correctement fait, et de préférence dans le réseau constructeur. Cela vous permettra notamment de pouvoir négocier plus facilement une prise en charge de la part du constructeur en cas de panne. Si le minimum est de pouvoir disposer du carnet d’entretien, il ne présente que l’entretien préconisé par le constructeur. Il est donc encore mieux de se faire fournir les factures d’entretien, qui permettent également d’avoir une visibilité sur les réparations effectuées en supplément (changements de pièces, …).

L’essentiel

  • Vérifiez également qu’aucune réparation importante n’est à prévoir dans les quelques jours ou mois qui suivent…
  • Il faut notamment veiller à ce que la courroie de distribution ne soit pas à changer (souvent aux environs de 5 ans ou 120 000 km,
  • mais le mieux reste de vérifier les préconisations constructeur dans le carnet d’entretien),
  • et que le compte rendu du contrôle technique ne fasse pas mention de réparations obligatoires.
  • Concernant le contrôle technique, exigez le premier procès verbal, celui sur lequel seront mentionnés tous les petits défauts relevés par le contrôleur.
    Sur les 125 points vérifiés, la moitié seulement impose une contre-visite. Les autres, s’ils présentent des défauts, seront simplement signalés par la mention « défauts à corriger sans obligation d’une contre-visite ». Or s’il y a eu une contre-visite, le rapport de contre-visite sera vierge puisque la contre-visite se contente de vérifier que les défauts constatés lors de la première visite ont bien été effectués.

Contrôler les niveaux

L’entretien d’un véhicule peut également se voir aux petits détails. Il est donc important de vérifier les niveaux des fluides (liquide de refroidissement, huile moteur, liquide lave-glace, liquide de freins), mais également la pression des pneus. Ces détails peuvent être le signe du soin plus ou moins grand qui est pris par le vendeur de son véhicule.

Inspecter la carrosserie

Si un véhicule accidenté a pu être très bien réparé, et n’en garder aucune “séquelle”, il se peut également que le véhicule n’ait pas été correctement remis en état. Certains vendeurs ne se gênent pas d’omettre de préciser que le véhicule a été abîmé (bien qu’il en soit tenu légalement).

Certains signes permettent cependant de détecter si un véhicule a été accidenté :

  • Il faut donc surveiller que les espacements entre les différents éléments de carrosserie sont réguliers
  • ou qu’il n’y a pas de différence de teinte entre l’ensemble des pièces de carrosserie, ce qui pourrait être le signe d’un remplacement.

Contrôler l’état des pneus

Les pneus sont un élément essentiel pour la sécurité du véhicule. Ils peuvent traduire des problèmes sur le véhicule et son entretien. Légalement, leurs sculptures doivent avoir au moins 1.6 mm, ce qui est matérialisé par des témoins d’usure. Toutefois, il est recommandé de changer les pneus avant cette limite. Une usure irrégulière de la bande de roulement peut également montrer un défaut de parallélisme, d’équilibrage, de gonflage ou plus grave, de déformation de la structure suite à un accident.

Testez les équipements

Les équipements d’un véhicule peuvent parfois être une source de frais importante si ils ne fonctionnent pas correctement. Il est donc important de les contrôler avant l’achat.

Pensez à contrôler :

  • la climatisation : vérifiez qu’elle refroidit correctement, et que son entretien a bien été fait
  • l’autoradio : vérifiez son fonctionnement, mais également la présence du code autoradio. En effet, sans lui, vous risquez de ne plus pouvoir l’utiliser suite à un débranchement ou un changement de batterie
  • phares et essuie-glaces : vérifiez qu’ils fonctionnent correctement, qu’ils ne sont pas usés (essuie-glaces), et si ils en sont équipés, que leur déclenchement automatique fonctionne aussi

Vérifier que le véhicule sans permis est en règle

Avant d’acheter une voiture sans permis, il est nécessaire que certains détails administratifs soient en rêgle. Pour les véhicules de plus de 4 ans, un contrôle technique doit obligatoirement avoir été fait dans les 6 mois précédent la vente. Consulter le rapport de celui-ci peut être instructif sur l’état réel du véhicule. Vérifiez également que la carte grise est bien au nom du vendeur dans le cas d’un achat à un particulier. Le vendeur doit également vous remettre un certificat de situation administrative (ou certificat de non gage), qui vous assure qu’aucun gage n’est en cours sur le véhicule.

Essayer le véhicule

Le contrôle de l’état d’un véhicule ne peut se faire sans le conduire.

Il faut tester :

  • la voiture dans diverses configurations : démarrages multiples pour contrôler l’embrayage et la boite de vitesses, voies rapides pour contrôler que le véhicule ne tire pas sur un coté, ne vibre pas, ne fait pas de bruit suspect.
  • les principales pièces d’usure : l’embrayage et le frein à main : enclenchez une vitesse avec le frein à main serré, puis relachez l’embrayage. Le véhicule devrait normalement caler. Si le véhicule reste sur place sans caler, et que l’embrayage patine, c’est le signe qu’il est à changer. Si le véhicule se met à avancer, c’est que le frein à main est inefficace.

Nous vous conseillons de telecharger cette liste de controle pour ne rien oublier lors de l’achat de votre voiture sans permis d’occasion

Vous pouvez aussi demander a votre vendeur une garantie panne mécanique